L’importance du système immunitaire (même après le Covid)

Telle que définie par l’OMS, la santé est « un état de complet bien-être physique, mental et social ». Dans le maintien de cet état d’équilibre, le système immunitaire joue un rôle prépondérant. C’est lui qui surveille l’état physique de l’organisme et réagit rapidement en cas d’identification d’un microbe. Il contribue aussi au bien-être global et demande une attention particulière en toute période dans le but de conserver une qualité de vie maximale.

Le rôle du système immunitaire et son fonctionnement

En considérant le corps humain comme une immense forteresse à défendre, le système immunitaire peut être défini comme l’ensemble des systèmes mis en place pour repérer tout étranger qui l’envahit et, le cas échéant, pour réagir aux attaques qui le menacent.

Directement influencé par l’héritage génétique, le système immunitaire possède de fortes facultés d’adaptation à son environnement et à ses expériences. Il s’appuie sur le concours de différents organes et sur la production de cellules spécifiques.

 

aliments immunité

Les cellules responsables de la réponse immunitaire

Les premiers agents qui interviennent en cas d’intrusion pathogène sont les globules blancs, appelés leucocytes. Non spécialisés aux virus ou aux bactéries, ils permettent dans un premier temps d’identifier un corps étranger, potentiellement néfaste pour l’organisme.

En réponse aux antigènes présents sur les microbes, les cellules immunitaires produisent des cytokines, des protéines qui vont stimuler la réponse immunitaire et entrainer le processus d’inflammation. De nouvelles cellules immunitaires sont alors recrutées dans le but d’absorber le corps étranger.

L’antigène présent à la surface du virus ou de la bactérie est également transmis à deux autres types de globules blancs, les lymphocytes T et B, activant ainsi leur multiplication. Les lymphocytes B offrent une réponse spécifique à l’agression puisqu’ils délivrent des anticorps correspondants aux antigènes du microbe. Les lymphocytes T, eux, sont chargés d’éliminer les cellules déjà infectées.

À savoir : les lymphocytes ont une mémoire capable de retenir l’antigène détecté, donc de fournir une réponse immunitaire beaucoup plus rapide lors de la prochaine infection. C’est le principe de la vaccination.

Les organes du système immunitaire

consequence mauvais système immunitaire

De l’endroit de production des lymphocytes à la répartition des globules blancs, la recherche de l’immunité se poursuit dans différents organes du corps humain. La moelle osseuse est responsable de la production de tous les globules blancs, lymphocytes inclus. Elle conserve les lymphocytes B jusqu’à ce qu’ils soient matures.  Les lymphocytes T mûrissent ensuite dans le thymus. 5% d’entre eux sont mis en circulation dans le sang.

Les ganglions lymphatiques, qui se retrouvent notamment au niveau des aisselles, de l’aine et du cou, stockent les lymphocytes, prêts à réagir en cas d’infection. Présents dans tout l’organisme, les globules blancs non spécifiques sont particulièrement concentrés dans les muqueuses (en particulier dans l’intestin), portes d’entrée idéales pour les microbes.

 

Causes et conséquences d’une mauvaise immunité

D’après un consortium réalisé sur 1000 français en partenariat avec l’Institut Pasteur, des centaines de variations génétiques peuvent être responsables d’une plus grande sensibilité aux infections telles que les allergies.

Mais certains comportements acquis avec l’âge peuvent aussi influer sur la qualité de la réponse immunitaire. Étienne Patin, auteur de l’étude, cite : « la consommation de cigarettes, et l’infection asymptomatique par le cytomégalovirus, qui concerne 35% de la population, ont également un impact majeur sur notre composition sanguine », ce qui expliquerait que les fumeurs et les personnes ayant été infectées par le virus présentent une immunité affaiblie.

D’autres facteurs de risques existent, susceptibles d’affaiblir le système immunitaire :

  • Une alimentation déséquilibrée, carencée ou insuffisante ;
  • Une activité physique trop faible ou trop intense ;
  • Une dette de sommeil ;
  • Une exposition à un stress chronique ;
  • L’action de toxines et polluants extérieurs ou pulvérisés sur les aliments ;
  • Une obésité sévère ou morbide ;
  • Une maladie chronique et/ou grave (telle que l’infection par le VIH) ;
  • La poursuite d’un traitement lourd comme une chimiothérapie ;
  • Un âge avancé.

Les symptômes d’un système immunitaire trop faible révèlent des conséquences parfois désastreuses pour la santé et l’équilibre psychique de l’individu. Le plus flagrant est la sensibilité accrue aux infections : l’organisme n’arrive plus à se défendre contre les microbes les moins nocifs et contracte rhumes, angines, mycoses, diarrhées, etc.

D’autres signes alertent sur le mauvais état du système immunitaire :

 

  • L’apparition d’allergies dites à retardement ;
  • Une fatigue extrême, des nausées et vertiges inhabituels ;
  • Des douleurs articulaires et musculaires récurrentes ;
  • Un temps particulièrement long à la cicatrisation.
  • Prendre soin de son système immunitaire en amont

 

 

système-immunitaire

Comme toujours dans le domaine de la santé, il est important d’anticiper. Une fois que le système immunitaire est affaibli, l’accumulation d’infections et de fatigue rend plus difficile le retour à la normale. Même après une période d’épidémie telle que celle de la Covid-19, qui a entraîné des contacts moindres, donc peu d’infections saisonnières, l’équilibre de l’organisme reste fragile et demande une attention quotidienne.

Les clés pour prendre soin de son système immunitaire relèvent à la fois du bon sens et des conseils prodigués par le Programme National Nutrition Santé au sujet de l’alimentation et de l’activité physique. Voici concrètement quelques clés qui permettent de maintenir le système immunitaire à son meilleur niveau :

 

renforcer son système immunitaire

  • Avoir une alimentation équilibrée et variée, riche notamment en vitamine C ;
  • Dormir suffisamment et avoir un sommeil de qualité ;
  • Pratiquer une activité sportive régulière et non stressante ;
  • Consommer des probiotiques afin de renouveler la flore intestinale ;
  • Abaisser son niveau de stress ;
  • Perdre du poids en cas d’IMC supérieur à 30 ;
  • Réduire ou arrêter la consommation de tabac.

L’importance particulière des vitamines et minéraux pour l’immunité

Si les recommandations officielles annoncent un apport journalier recommandé de 110 mg par jour en vitamine C, ce n’est pas un hasard. La micronutrition, qui s’attelle aux éléments microscopiques présents dans l’alimentation et essentiels à l’organisme, établit un lien direct entre la consommation de vitamine C et la qualité de la réponse immunitaire.

Nécessaire au fonctionnement du thymus, qui fait maturer les lymphocytes T, le zinc fait également partie de l’attirail indispensable au maintien d’un système immunitaire efficace. Présent dans les protéines animales, il peut aussi faire l’objet d’une complémentation par cure ou de façon régulière.

La consommation de produits de saison, biologiques si possibles et variés, permet de couvrir une grande partie des besoins en vitamines et minéraux. En cas de carence ou d’apports insuffisants, les compléments alimentaires fournissent une excellente source d’éléments indispensables au corps humain, sous une forme facile à assimiler par le système digestif.

Garant de la santé physique autant que mentale, le système immunitaire peut être menacé par des comportements à risques comme le fait de fumer, d’être sédentaire ou de s’exposer à des polluants. Grâce à une alimentation suffisante en quantité et en qualité couplée à une activité physique régulière, il est au contraire renforcé, offrant un impact positif fort sur la qualité de vie.

Ce qu’il faut retenir sur le système immunitaire :

  1. C’est le protecteur de notre santé
  2. Un mauvais système immunitaire se caractérise par une personne malade plus souvent et plus longtemps
  3. Les causes d’un mauvais système immunitaire sont liées principalement à notre style de vie
  4. L’apport en vitamine et minéraux est indispensable à notre système immunitaire
Partager:

Minéraux et oligo-éléments

Les compléments alimentaires, un atout pour les personnes âgées

Soyez le premier à commenter “L’importance du système immunitaire (même après le Covid)”

Entrez Captcha ici : *

Reload Image
(will not be shared)

Retente ta chance !
Vous gagné le produit de votre choix
10% de réduction
Retente ta chance !
20% de réduction
30% de réduction
5€ de réduction cash
Pas de chance
Retente ta chance !
40% de réduction
Ce n'est pas votre jour
50% de réduction
Tente ta chance de gagner un prix!
Entrez votre adresse e-mail et faites tourner la roue. C'est votre chance de gagner des des promotions et produits gratuits
Les règles :
  • Une chance par personne
  • les tricheurs seront disqualifiés.
Facebook
Instagram