Les sources de stress et comment les éviter ?

Le stress c’est quoi ?

 

Il est assez simple de définir le stress. C’est une réaction qui est aussi physique que psychologique à un ou plusieurs évènements qu’il soit réel ou non.

Il peut être synonyme de tension tant physique que moral. Lorsque l’on est en état de stress l’ensemble de notre corps et de notre organisme est en état d’alerte maximal. On pourrait qualifier cet état de mode survie chez l’humain.

Aujourd’hui le « burn-out » terme à la mode et qui est entrée dans le dictionnaire est simplement la conséquence d’un stress trop important et surtout prolongé. Si certain sont persuadés que le stress peut être bon. Il stimule l’ensemble du corps à moyen long terme les conséquences de celui-ci sont vraiment terrible.

stress du tempsQuelles sont les conséquences du stress ?

 

Les conséquences du stress sont multiples et variées. Si l’on entend très régulièrement des personnes dire qu’elles ont besoin du stress. Que ce soit pour travailler ou pour être performante c’est parce que le premier état du stress est de stimuler l’ensemble de notre organisme et de donner un coup d’énergie.

Cependant cet état n’est pas durable. Les personnes qui revendiquent avoir besoin du stress pour être performantes ont un très grand risque d’entrer dans un stress chronique. Celui ci va être très dangereux pour la santé.

En effet celui-ci va avoir plusieurs niveaux d’impacts sur la santé :

Dans un premier temps il va se faire ressentir par des contractions musculaires. Notamment dans le haut du corps et le dos. C’est pourquoi il est déjà très important de bien s’étirer afin de relaxer ses muscles lorsque l’on sent le stress nous envahir.

Ensuite les problèmes vont passer au niveau biologique. Avec des troubles de la digestion, une hausse du risque d’ulcères et des pertes d’appétit fréquentes. Les problèmes biologiques peuvent aller plus loin avec des fatigues chroniques, du diabète et une baisse de la libido.

Très souvent une personne stressée va se montrer nerveuse, agressive et va s’isoler du reste du groupe. Ce qui est très néfaste pour son estime personnelle. Une baisse de l’estime personnelle qui va d’ailleurs augmenter les sources de stress

Ces symptômes, il est très important de les repérer. Ceux afin de prendre conscience que de son stress et de pouvoir agir en conséquence.

 

peur du stressQuelles sont les réactions naturelles à ce phénomène ?

 

Selon la source de stress et sa personnalité il existe 3 grands types de réactions naturelles à ce problème et chacune de ces réactions est à éviter. Il s’agit de l’attaque, de la fuite et de l’inhibition que nous allons voir en détail :

L’attaque : c’est une réaction qui va arriver lorsque vous êtes persuadés de pouvoir maîtriser et gérer la situation. Alors que vous n’avez pas encore toutes les cartes en main. Les réponses vont donc se caractériser par de la colère, de l’irritation et souvent un fort engagement. Cela aura de forte chance d’être inutile et va plus fatiguer votre organisme qu’autre chose.

La fuite : C’est également une des réponses les plus courantes au stress. Je ne pense pas que je sois capable d’y arriver, j’ai peur d’échouer. Cela va se caractériser, par un malaise et surtout un retrait de la vie en société.

L’inhibition c’est la réponse lorsque l’on se sent impuissant. Par exemple car on a déjà rencontré une situation similaire et que l’on a échoué. Cette réponse est la pire d’entre tous car elle va créer un sentiment d’anxiété et de tension permanent en bloquant toute possibilité d’action…

Voilà maintenant que nous avons vu les mauvaises réactions il est temps de comprendre les différentes sources de stress et de voir comment les stopper à temps.

Les stress concrets !

 

Les stress concrets sont ceux qui surviennent à l’approche d’un événement important qui peut être d’ordre personnel ou alors professionnel. Par exemple un rendu important, un discours à faire lors d’un mariage, une réunion avec le directeur général… Ce type de stress est un des plus fréquents mais aussi un des plus simple à anticiper et donc à combattre.

 

Comment réduire les stress concrets ?

 

C’est simple en général vous avez le temps car vous connaissez la date et sûrement le lieu de l’événement il ne reste plus qu’à bien vous préparer. Plus vous serez prêt moins vous serez stressé. Prenons l’exemple d’un discours devant une assemblée une fois que celui-ci sera écrit, relu par vous-même, par vos proches, pas vos collègues et ainsi corrigé et ajusté vous n’aurez plus de raison de stresser.

N’hésitez pas également à pratiquer la visualisation positive (sophrologie). Cette technique consiste à prendre un moment pour vous seul sans bruit et sans nuisance, de vous étirer, vous relaxer et une fois que vous êtes tranquille imaginez-vous la scène en détail, mobilier, odeur personnes présente faite le de façon positive ou vous réussissez pleinement votre discours cela vous mettra dans de bonne condition mentale.

Les stress liés au temps !

 

Il s’agit d’un des plus fréquent, c’est la peur de ne pas réussir à faire l’ensemble des taches prévu dans la journée. Il se déclenche très souvent lorsqu’un imprévu arrive. Imaginez à 10 heures la maîtresse de votre enfant appel, il est malade vous devez le récupérer, alors que vous avez 2 réunions de prévues l’après-midi et devez encore passer au supermarché… Ou alors une urgence professionnelle déposée par votre boss le matin alors que vous aviez pris votre après-midi pour gérer vos rendez-vous médicaux…

 

Comment le gérer ?

 

Comparé au stress concret il n’est pas évident de répondre positivement à ce phénomène. Celui-ci surgit de façon complètement imprévue. Pourtant il faut prendre son temps afin de prendre la ou les bonnes décisions.

Concrètement juste après avoir appris de l’imprévu, prenez-vous au moins 15 minutes pour faire le point de la situation prenez 5 minutes pour pratiquer la respiration en 3 étages et vous détendre pleinement. Puis faite un point de la situation et noté sur une feuille toutes les choses qui vous restent à faire. Quels sont les plus urgentes, quels sont celles à faire impérativement dans la journée, et quels sont celle dont l’importance n’est pas vital. Dans notre premier exemple passé au supermarché n’est peut-être pas vitale vous pouvez par exemple commander des pizzas pour le soir.

Quoiqu’il arrive il est important de rapidement prendre du recul sur la situation afin de bien l’analyser et de ne surtout pas réagir au quart de tours c’est le meilleur moyen de se tromper et donc d’augmenter le stress.

Les stress inventés ou imaginaire ?

 

Il s’agit des stress que vous allez imaginer dans votre tête et qui sont très souvent liée à un stress concret. Reprenons notre exemple du discours en plus du stress créé par le discours en lui-même vous allez commencer à vous imaginer le pire autour de celui-ci. Vous allez penser par exemple que vous l’oubliez le jour J, ou alors que votre collègue que vous ne pouvez pas encadrer sera présent et va vous faire des remarques pour vous déstabiliser… Il s’agit de tout ce qui est autour et donc vous n’avez aucune certitude.

La seule certitude c’est que vous devez faire votre discours, votre collègue sera peut-être malade, les probabilités d’oublier vos fiches sont très faibles. Cependant votre cerveau va vous lancer des alertes…

 

Comment stopper ce type de stress ?

 

Ce stress dit imaginaire vient directement de votre cerveau il est donc important qu’il en sorte par la même porte… Le cerveau est un organe vital extrêmement puissant et pourtant il est très simple à tromper. En effet il ne fait pas la différence entre le réel et ce qui ne l’est pas, entre une émotion et la vérité. Autrement dit penser que le discours va mal se passer aura les mêmes répercussions que si le discours se passe réellement mal.

Dès que vous sentez ce type d’émotion il est très important de pratiquer la visualisation positive que nous avons détaillée dans les stress concrets. De cette façon vous enverrez à votre cerveau des images positives qui le détourneront des facteurs de stress.

La peur première source de stress ?

Voici le 4e et dernier grand terrain du stress la peur. Il en existe deux types et chacune doit être identifiée pour y répondre de façon précise.

Les peurs réelles et concrète : par exemple vous êtes sur votre vélo, un chien débarque à toute vitesse et vous fonce dessus. Vous allez avoir peur qu’il vous rentre dedans vous fasse tombée et vous blesse le stress va donc monter immédiatement au maximum. Ce type de peur vaut également pour toutes les phobies (araignée etc…)

Dans ce cas il faut encore une fois revivre la scène dans sa tête et comprendre la source de la peur. Dans notre exemple le chien qui arrive en courant. Logiquement en le voyant arriver votre cerveau a pensé qu’il voulait vous rentrer dedans et vous attaquer. Alors que peut-être voulait-il simplement jouer… À partir du moment où vous avez changé le postulat du stress revivez la scène. Vous êtes sur votre vélo vous voyez un chien arrivez car il veut jouer vous allez vous arrêtez, ramassez la balle qu’il tient dans la gueule et lui renvoyer.

Une fois que vous l’avez visualisé si vous vivez réellement la scène votre cerveau fera l’association et évitera de stresser.

 

Le deuxième type de peur est encore une fois « imaginaire » par exemple j’ai peur de perdre mon emploi, j’ai peur de me retrouver à la rue, j’ai peur de ne plus pouvoir subvenir financièrement à mes besoins. Pour chasser ces peurs de votre cerveau Il suffit de vous poser la question combien de fois cela m’est arrivé ? La réponse sera 0. Vous avez donc peur de chose que vous ne connaissez pas. Impossible de savoir si c’est positif ou négatif…

gérer son stressEn finir avec le stress

Voilà vous connaissez désormais les principales grandes familles de stress et savez comment les réduire et les maîtriser. De façon plus large pour le réduire il est important de varier ses activités et de prendre du plaisir. C’est pourquoi pratiquer une activité sportive réduit fortement le stress, mais vous pouvez remplacer le sport par un hobby par exemple restaurer une voiture, dessiner, faire un puzzle… N’importe quoi qui puisse vous faire sortir du quotidien et surtout qui vous plaise.

Quoi qu’il en soit vu ses effets néfastes sur l’organisme sortez-vous de la tête que le stress peut être bon pour vous.

Enfin réduire son stress est quelque chose qui se décide et dont on a conscience pour autant les résultats ne sont pas simple à voir. Car la réduction du stress se caractérise par une absence et non par un résultat concret. Par exemple un sportif va voir des résultats sur ces chronomètres. Pour le stress il n’existe pas d’indicateur concret. Le meilleur indicateur se verra dans le bonheur que les autres auront à passer du temps avec vous.

Partager:

Les fibres pour la perte de poids !

Le classique riz blanc, poulet au curry et une mayonnaise allégée

One thought on “Les sources de stress et comment les éviter ?

  • Comment améliorer son énergie et sa vitalité – MironLab

    […] ne se résout pas de la même façon. Nous vous recommandons de lire l’article suivant afin de connaître les différentes sources de stress et savoir comment les éviter. Vous apprendrez ce qu’est exactement le stress comment il se déclenche et quelques pratiques […]

les commentaires sont fermés

Retente ta chance !
Vous gagné le produit de votre choix
10% de réduction
Retente ta chance !
20% de réduction
30% de réduction
5€ de réduction cash
Pas de chance
Retente ta chance !
40% de réduction
Ce n'est pas votre jour
50% de réduction
Tente ta chance de gagner un prix!
Entrez votre adresse e-mail et faites tourner la roue. C'est votre chance de gagner des des promotions et produits gratuits
Les règles :
  • Une chance par personne
  • les tricheurs seront disqualifiés.
Facebook
Instagram